Alors que les mesures expérimentales se font la plupart du temps sur des lots d’animaux, les auges peseuses mesurent les consommations individuelles des bovins. La ferme expérimentale des Etablières en Vendée vient d’en acheter une vingtaine. Elle les présentait le 18 novembre 2016.

Dotés de boucles électroniques, les bovins sont identifiés par une antenne positionnée devant les auges. Celles-ci pèsent en continu leur contenu. Un logiciel stocke l’ensemble des données pour chaque animal : heures et durée des repas, quantités consommées, nombre de passages à l’auge…

Recherche de l’efficience alimentaire

Ces auges ont été installées dans le cadre de projets sur l’efficience alimentaire. Le premier, BEEFALIM 2020, associe la recherche, les chambres d’agriculture et le secteur de la génétique. « Le but est d’acquérir des références au niveau national sur la compétitivité des élevages, afin d’optimiser l’efficience alimentaire », explique Joël Limouzin, le président de la chambre d’agriculture de la Vendée.

Ces mêmes auges existent sur les fermes expérimentales de Mauron (Morbihan), Jalogny (Sâone-et-Loire) et Thorigné-d’Anjou (Maine-et-Loire), ainsi que sur des sites de l’Inra.

Adèle MagnardJournaliste-reporter d’images