« La bonne dose, au bon endroit ». C’est dans ce but que Benoît Barrusseau, agriculteur à Saint-Gaudent (Vienne), s’est lancé il y a trois ans dans la modulation intraparcellaire pour la fertilisation de ses parcelles. Via sa coopérative Océalia, il utilise les services Farmstar (satellites) et Airinov (drones) qui lui fournissent des cartes de modulation azotée pour ses 150 ha de blé et 80 ha de colza.

L’épandage est réalisé avec un Amazone ZA-TS à huit sections qui permet d’ajuster la dose d’azote préconisée par les cartes de modulation. Pour l’agriculteur, « c’est un vrai confort de travail rentabilisé par les économies d’azote et qui nous permet d’être aux normes du point de vue de la réglementation environnementale. »

Adèle MagnardJournaliste reporter d’images