« Lactalis doit écouter les producteurs, il doit travailler et collaborer avec eux. La loi de modernisation agricole stipule que les contrats doivent être faits entre producteurs et transformateurs. Aujourd'hui, Lactalis veut imposer ses contrats individuels aux producteurs », dénonce Thierry Roquefeuil, secrétaire général de la FNPL, battant le pavé à Paris dans le quartier Montparnasse, où le géant du lait français détient des bureaux. Pendant qu'une délégation de producteurs était en déplacement le 19 mars 2012 à Laval au siège de Lactalis, quelques centaines de manifestants en soutien à Paris réclamaient que l'entreprise s'engagent, comme les autres transformateurs, à proposer des contrats collectifs à ses livreurs. Dans un premier temps, les producteurs qui manifestaient souhaitent voir sauter la date butoir du 31 mars 2012 imposée par Lactalis pour réaliser les contrats.

Réalisation : Marine Gramat

Lire également :