La Confédération paysanne souhaite que les « organisations de producteurs soient réellement mises en place ». Elle regrette la « contradiction dans les actes du ministre », entre les décrets sur la contractualisation signés à la fin de 2010 et la mise en place des organisations de producteurs qui a été différée d'un an, a expliqué le porte-parole du syndicat, Philippe Collin, le 25 janvier.

« Pour que les contrats soient utiles aux producteurs », il faut qu'ils puissent se regrouper, souligne Philippe Collin, qui souhaite que la contractualisation soit reportée d'un an.

« La démocratie n'a pas avancé d'un centimètre » depuis que les militants de la Confédération paysanne avait occupé, il y a trois mois, les locaux de la Maison du lait, pour revendiquer d'être représentés au sein de l'interprofession laitière (Cniel), affirme-t-il également.

« La Confédération paysanne va engager une procédure judiciaire au Conseil d'Etat contre l'arrêté ministériel qui a reconduit la CVO » dans la filière laitière, ajoute Philippe Collin.

Arielle Delest et Marine Gramat