Avec la nouvelle OCM pour les vins, en application depuis un an et demi, « nous avons été victimes d'un marché de dupes », regrette Denis Verdier, président des vignerons coopérateurs. Il déplore la dérégulation outrancière appliquée par la Commission à Bruxelles. « On nous a abaissé, voire retiré certaines aides (...), et en échange, on nous a dit que Bruxelles allait nous aider pour développer nos entreprises, pour investir », a constaté D. Verdier. Il souligne la mauvaise gestion de ces dossiers à la fois par Bruxelles et la France. Devant l'afflux des demandes, certains finalement vont se retrouver sans rien, déplore-t-il. Avec ses homologues italiens et espagnols, il veut lancer une « réflexion sur l'après-2013 » pour une répartition plus juste des aides, toutes filières confondues. En revanche, D. Verdier se satisfait de la LMA actuellement débattue au Parlement français. Visionnez l'interview du président de la CCVF.

par Aurélia Autexier et Bruno Vitasse

Lire également l'article :

Viticulture : satisfaites de la LMA, les caves coopératives critiquent l'application de l'OCM