« Alors que toutes les régions sont impactées par la crise de l'élevage, la principale réponse réside dans l'augmentation des prix des produits animaux, estime Alain Guillaume, le président du Snia. Il faut également laisser les éleveurs entreprendre. A leur niveau, les fabricants d'aliments mettent tout en oeuvre pour faire face à la volatilité des prix des matières premières. La concurrence entre entreprises est leur meilleure garantie en matière de prix. »

Interview : Benoît Contour – Image et son : Marine Gramat

Lire également :