« La plante de couverture structure et aère le sol en superficie comme en profondeur par son chevelu racinaire », explique Paul Robert, conseiller d’Éric Lefèvre et de Nicolas Petit, deux agriculteurs qui ont mis en place le semis direct sous couvert permanent sur leur exploitation. La luzerne peut même casser une semelle de labour si celle-ci n’est pas trop marquée. Cet aspect est capital en semis direct pour que la culture puisse bien s’implanter. « Dans des limons fins sensibles à la compaction, ça évite que ça se reprenne en masse », ajoute-t-il.

Les racines de luzerne structurent le sol. © Renaud d’Hardivilliers/GFA

La luzerne est la légumineuse la plus adaptée

« La luzerne est la meilleure légumineuse pour accompagner le blé car elle n’explore pas les mêmes zones dans le sol. Elle descend plus profondément et ne concurrence pas le blé dans son alimentation hydrique », détaille le conseiller agricole, qui est aussi dirigeant du cabinet Novalis Terra. Il précise que cette plante a le grand avantage d’être dormante l’hiver et donc de ne pas gêner le blé dans son tallage.

Mais elle ne convient pas à tous les sols

La luzerne ne supporte pas les sols acides, hydromorphes ou drainés, prévient Paul Robert. Dans ces terres-là, il faut lui préférer un lotier ou un trèfle. « Attention cependant à la concurrence hydrique », met-il en garde. L’enracinement plus superficiel du trèfle pourrait pénaliser le rendement en cas de sécheresse.

Renaud d’Hardivilliers
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé tendre en recul avant un rapport américain

Les prix du blé tendre s’inscrivaient en repli vendredi, à quelques heures de la publication du rapport mensuel du ministère américain de l’Agriculture sur la production mondiale de céréales et d’oléagineux.