En Ukraine, le secteur de la volaille n’est pas organisé en filière, mais formé d’acteurs verticalement intégrés de la production à la distribution. L’entreprise MHP (Myronivskyi Khliboprodukt) représente 60 % de la production du pays, et 85,6 % des exportations. Elle possède d‘importants sites d’élevage constitués de 16 poulaillers (voir la photo ci-dessous), grillagés par sé...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
68%

Vous avez parcouru 68% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !

En Ukraine, le secteur de la volaille n’est pas organisé en filière, mais formé d’acteurs verticalement intégrés de la production à la distribution. L’entreprise MHP (Myronivskyi Khliboprodukt) représente 60 % de la production du pays, et 85,6 % des exportations. Elle possède d‘importants sites d’élevage constitués de 16 poulaillers (voir la photo ci-dessous), grillagés par sécurité sanitaire.

Le modèle est très profitable puisque le résultat opérationnel sur chiffre d’affaires de MHP atteint 28 %, contre 5 % pour le français LDC.

Sur la période 2003-2017, l’entreprise a touché 430 millions de dollars d’aides de la Banque mondiale, et 275 millions de dollars de la Banque européenne pour la reconstruction, ainsi que le développement.