Attention, faux ami ! Ce pneu VIP veut simplement dire « Variable Inflation Pressure », pour « pression de gonflage variable ». Il s’adressera toutefois au haut de gamme. En effet, des précisions ont été données par le constructeur lors du Sima 2017 sur cette médaille d’or. S’il a été testé au champ en Italie durant l’année 2016, le pneu sera encore en essais jusqu’à cet été. Il ne sera donc pas commercialisé pour la moisson de 2017, au mieux pour la moisson de 2018.

Trelleborg précise par ailleurs que pour le moment il est trop délicat de le proposer sur tracteur. Le constructeur explique en effet que les applications sont très variées et que cela rend son développement plus complexe. Enfin, ce VIP pourrait présenter un prix « compétitif », mais aucune information précise n’a été communiquée. Pour rappel, Trelleborg a développé en partenariat avec Fendt ce dispositif qui régule la pression du pneumatique en fonction de la charge de la moissonneuse-batteuse. L’objectif pour le constructeur est d’offrir une solution face à la problématique du tassement des sols. Il est aussi d’offrir une alternative aux chenilles.

L’ajustement de la pression est automatique, sans aucune intervention de la part du chauffeur. Lors de la vidange de la trémie, la valve est en ouverture libre et la pression chute jusqu’à atteindre la nouvelle valeur présélectionnée à partir du tableau de charge. Cette valeur peut être égale à la moitié de la pression en charge. En cours de récolte, lorsque la trémie se remplit, le compresseur remonte la pression vers sa valeur d’origine.

© V. Gobert/GFA

À un niveau plus technique, le système VIP (Variable Inflation Pressure ou pression de gonflage variable) se compose d’un ensemble de capteurs mesurant la pression, la déformation et la température. Un dispositif électronique commande un compresseur et une valve pour adapter la pression. Ce compresseur est monté directement sur la jante du pneumatique. Ce dispositif offre une totale indépendance entre les pneumatiques droit et gauche.