Deux ans après le compteur universel Beacon, Fliegl fait évoluer cette technologie avec le Counter SX. Basé sur le même principe que le compteur connecté Beacon, le Counter SX intègre en plus un capteur d’accélération, un signal de positionnement GPS, le transfert de données par Sigfox et de la capacité de stockage d’informations.

Grâce à son propre module GPS, le Counter SX n’est pas dépendant d’un smartphone et peut fonctionner en autonomie. Grâce à son capteur d’accélération, le comptage ne se déclenche que lorsque la machine est en fonctionnement.

Le logiciel est ouvert, c’est-à-dire que n’importe quelle personne capable d’écrire un programme informatique peut développer une application pour le Counter, par exemple le comptage de balles sur une presse ou le nombre de piquets mis en place par un enfonce-pieux. Ce boîtier peu onéreux s’adresse donc en priorité aux agriculteurs geeks et aux start-ups qui souhaitent proposer un service de télématique à moindres frais.

Corinne Le Gall