Les exploitations du sud de la France, en particulier celles tournées vers l’arboriculture et la viticulture, sont souvent les grandes oubliées de la transition vers le numérique. Une carence que souhaitent combler Montpellier SupAgro et sa chaire AgroTIC (dont est membre La France Agricole) avec le projet du Mas Numérique. Cette exploitation typiquement méditerranéenne (vigne et oliviers) basée à Villeneuve-lès-Maguelone, au sud de Montpellier, réunit pour 3 ans quatorze entreprises et une quinzaine de solutions commercialisées pour l’agriculture.

Porté par Montpellier SupAgro et soutenu par les sociétés Smag, Vivelys, Pera Pellenc et ITK, le Mas Numérique sera un dispositif ouvert pour l’enseignement et les professionnels afin de former et de montrer les potentiels de solutions existantes lorsqu’elles sont utilisées simultanément sur une même exploitation. Le lancement officiel du Mas Numérique est prévu le 12 octobre.

Corinne Le Gall