« Nous ne sommes pas tractoristes. Donc, nous ne sommes prisonniers d’aucune technologie et pouvons partir d’une feuille blanche pour créer notre robot des champs. » D’emblée, Norbert Beaujot, agriculteur, constructeur et inventeur du Saskatchewan (Canada), campe le décor. Le fondateur de l’entreprise de semoirs Seed Master s’attaque au marché très prometteur du robot agricole. Avec pour ligne directrice, la volonté de créer un automate suffisamment polyvalent pour embarquer les différents outils déjà présents sur l’exploitation, en particulier les matériels portés.

Une plateforme polyvalente

Le robot Dot Power est une plateforme en U dotée de quatre roues motrices et directrices. Avec une télécommande, l’agriculteur pilote sa plateforme afin d’insérer l’outil au cœur du U. L’équipement est alors fixé au moyen d’un attelage à trois points. Les raccords hydrauliques et électriques s’effectuent ensuite à la main. Les roues pivotent alors pour se mettre dans le sens de la marche et l’ensemble est prêt à partir travailler.

Le Dot Power est une plateforme motorisée au cœur de laquelle l’outil vient s’atteler. © Dot Power

Un moteur Cummins

Le Dot Power est animé par un moteur Cummins de 4,5 litres délivrant 163 ch. Chacune des quatre roues possède un moteur hydraulique avec contrôle électronique de l’angle de braquage. Le Dot Power est guidé par GPS avec un signal RTK et l’agriculteur programme son parcours sur sa tablette. Des capteurs préviennent les risques de collision.

Norbert Beaujot estime que le retour sur investissement sera assez rapide car le Dot Power permet d’utiliser des outils portés au lieu des encombrants et coûteux matériels semi-portés et traînés traditionnellement employés en Amérique du Nord.

L’inventeur canadien a prévu de réaliser de nombreuses démonstrations avec ce robot sur les salons canadiens et américains de l’été et de l’automne. Parallèlement, il développe une solution intermédiaire sur le principe des tracteurs maître-esclave avec jusqu’à quatre unités robotisées capables de suivre un tracteur piloté par l’agriculteur.

L’agriculteur pilote le Dot Power avec une télécommande pour atteler l’outil. © Dot Power

Corinne Le Gall