Malheureusement, cela se passe bien loin des campagnes. C’est à Monaco que Free, à 52 % dans Monaco Telecom, teste un nouveau service de télécommunication en 4G « ultra rapide ». Le débit de ce réseau peut atteindre 1 gigabit par seconde. Il est construit avec l’équipementier chinois Huawei.

Monaco s’assure ainsi de rester en tête de la course mondiale. L’opérateur local offre déjà à ses 35 000 clients un débit de 450 Mb/s. En France, l’Arcep, le régulateur des télécoms, a mesuré la 4G tricolore en 2016 à 18 Mb/s en moyenne.

Un forfait à 110 euros

Bien sûr, cette course à la technologie a un prix. La constitution du réseau a coûté 10 millions d’euros. Aussi, les forfaits proposés par l’opérateur monégasque atteignent 110 euros pour 40 Go de données. Et encore faut-il avoir un smartphone adapté pour profiter du débit à 1 Gb/s. Les premiers terminaux arrivent au printemps (Xperia XZ de Sony, Galaxy S8 de Samsung).

Vincent Gobert