Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

« Notre chaudière biomasse sèche du maïs stocké en cellule »

réservé aux abonnés

 - « Notre chaudière biomasse sèche du maïs stocké en cellule »
Derrière Louis, Jan et Théophile (de g. à d.), la cellule sécheuse. Elle bénéficie de l'air chaud provenant du générateur à combustible biomasse.

La famille Joullié a investi pour gagner en autonomie, réduire ses coûts et utiliser une énergie verte.

Du père Jan au cadet Théophile, en passant par l'aîné Louis, chacun a amélioré la production de l'exploitation familiale au fil de leur installation. A Barran, dans le Gers, sur 308 ha, les Joullié cultivent 110 ha de maïs. La dernière évolution, inspirée par Louis, est un système de séchage biomasse du maïs en cellule : « Nous consommons 50 t de plaquettes pour sécher 930 t de maïs à...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
13%

Vous avez parcouru 13% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités
Cet article est paru dans La France Agricole

Dans la même rubrique

Nos dernières vidéos

Sélectionné pour vous

Les 100 ans des tracteurs Renault 

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Tracteurs : comprendre, choisir, entretenir 2ème édition

39€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Tracteurs de nos pays voisins : Grand-Bretagne, Amérique du Nord, Europe du Nord 1930-1975

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER