Du père Jan au cadet Théophile, en passant par l'aîné Louis, chacun a amélioré la production de l'exploitation familiale au fil de leur installation. A Barran, dans le Gers, sur 308 ha, les Joullié cultivent 110 ha de maïs. La dernière évolution, inspirée par Louis, est un système de séchage biomasse du maïs en cellule : « Nous consommons 50 t de plaquettes pour sécher 930 t de maïs à...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
13%

Vous avez parcouru 13% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !