L’irlandais BHSL transforme les fientes en fioul

La start-up irlandaise BHSL est en train de devenir l’entreprise d’AgTech la plus en vue dans son pays grâce à une idée : transformer les fientes de volailles en carburant. BHSL a rapidement senti le bon filon de la valorisation des déchets agricoles et a développé un dispositif permettant de convertir les fientes en carburant directement sur la ferme. L’objectif est d’améliorer la marge de l’exploitation en réduisant les charges liées. Le procédé est désormais breveté et ses développeurs ont été nommés entrepreneurs de l’année en Irlande. BHSL vient de réaliser une levée de fonds de 5 millions d’euros et cherche désormais à réaliser des acquisitions dans le domaine du traitement des déchets. Son premier achat est celui d’Hydro, une entreprise spécialisée dans le traitement des eaux usées.

Pampaas connecte les pâtures

La jeune start-up Pampaas veut se spécialiser dans les objets connectés pour l’agriculture. Sa première réalisation est VigiFence, une alarme connectée pour les clôtures électriques. Le dispositif alerte l’éleveur sur son smartphone lorsqu’il détecte un dysfonctionnement sur la clôture. L’échange de données s’effectue par SigFox et ne nécessite donc pas de carte SIM ou d’abonnement. Le système possède une autonomie de deux ans.

Agricool lève 8 millions d’euros

La jeune pousse spécialisée dans la culture de fraises en conteneur lève 8 millions d’euros. Il y a quelques mois, elle avait déjà réussi à convaincre et à mobiliser 4 millions d’euros. Les investisseurs historiques – Daphni et Henri Seydoux (PDG de Parrot) – sont rejoints par Jacques-Antoine Granjon (PDG de Vente Privée) et Thibaud Elzière (fondateur de Fotolia). Agricool passe à la phase de tests dès cet été. Cinq containers vont ainsi être posés dans la Région parisienne. L’objectif sera de valider le meilleur mode de distribution.

Delta Drone entre au capital du groupe Keos

Delta Drone entre à hauteur de 8 % et compte bénéficier de ses compétences en électronique embarquée. Implanté près de Grenoble, le groupe Keos est spécialiste dans le secteur de la sécurité civile et militaire. Il réalise un chiffre d’affaires d’environ cinq millions d’euros. Delta Drone compte aussi s’appuyer sur les compétences de Keos pour la mise au point de capteurs et l’évolution de systèmes embarqués.

Vincent Gobert et Corinne Le Gall