La pharmacie intelligente SmartPharm développée par l’Ifip (Institut du porc) pourrait bien très rapidement être déclinée dans les autres productions animales.

L’objectif du projet est d’offrir une solution automatique d’enregistrement de chaque traitement avec les informations sur le produit, la dose et l’animal traité. SmartPharm se présente donc comme une solution moins fastidieuse que le registre d’élevage et, surtout, offre la possibilité d’exploiter les informations collectées, ce que ne permet pas le registre.

Utiliser la puce RFID

En pratique, un lecteur unique permettra ainsi à l’éleveur de scanner le code QR d’un médicament extrait de la pharmacie, puis de lire (par radiofréquence) la puce RFID identifiant, selon le cas, l’animal, la case ou la salle concernée. Toutes ces informations sont collectées dans une base de données et alimentent le registre des traitements vétérinaires de l’élevage.

Les données enregistrées pourront être connectées au registre d’élevage et émettre des alertes sur une durée d’attente très courte ou une posologie inappropriée pour un traitement donné. Une fiche de traçabilité est établie pour chaque animal avec tous les traitements reçus, de la naissance jusqu’à l’abattage.

Corinne Le Gall