En matière de drones, l’autonomie prend désormais plusieurs formes. Le breton Sadal Engeneering, avec à peine un an d’existence, propose un engin capable d’effectuer seul les tâches qui lui sont attribuées via l’internet. La limite à son « intelligence » réside dans la nécessité de donner une consigne pour une mission.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
Si vous êtes abonné, cliquez ici pour vous connecter et poursuivre la lecture
33%

Vous avez parcouru 33% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !