La partie semble gagnée, mais pas encore la bataille. Dans la lutte acharnée à laquelle se livrent développeurs et marché, la mise au point d’une plateforme de recharge de batterie sans fil représente sans conteste une avancée technologique importante. Mais sera-t-elle suffisante pour faire redécoller le marché ? Celui des drones professionnels devrait en tout cas trouver son compte, l’utilisation des drones étant fortement contrainte par les capacités offertes par les batteries, aussi puissantes soient-elles.

Système magnétique

La formule magique a donc peut-être été trouvée par la société américaine WiBotic, hébergée sur le site de l’université de l’État de Washington à Seattle. Communiquée le 18 octobre 2017, elle consiste à utiliser une plateforme équipée d’un système de recharge par résonance magnétique.

Appelée PowerPad, elle prend la forme d’une plateforme d’un mètre sur un mètre. Une fois posé dessus, le drone, équipé d’une batterie compatible avec cette nouvelle technologie, est rechargé en temps réel. L’intérêt de ce développement est notamment de pouvoir étendre artificiellement l’autonomie de vol en offrant sur une aire ou une route de travail plusieurs points de recharge. Le système est encore en cours de développement.

Technologie naissante

Jusqu’à aujourd’hui, peu d’expériences sur le sujet ont abouti. En 2016, un chercheur de l’Imperial College London a conçu un drone dépourvu de batterie qui peut voler indéfiniment grâce à un système de transmission d’énergie sans fil. Les moteurs de ce quadricoptère sont alimentés grâce à l’induction électromagnétique. Pour ce qui est des poids lourds du drone, seul Parrot développe le chargement par induction, par exemple pour ses casques audio. Le leader chinois incontesté du secteur DJI n’a pour l’heure rien communiqué à ce sujet.

Vincent Gobert