Confrontés à une sécheresse chronique et à de fortes baisses de rendement, les céréaliers australiens cherchent à réduire fortement leurs coûts de production. Si le désherbage mécanique apparaît comme une alternative intéressante aux traitements chimiques, le passage fréquent de la bineuse entraîne aussi un surcoût en carburant. Afin de trouver une solution pour réaliser un dé...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
35%

Vous avez parcouru 35% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !