Avec l’augmentation croissante de la complexité des machines, il devient très compliqué pour les mécaniciens et les chefs d’atelier d’effectuer des réparations complexes sans le soutien des spécialistes de l’usine. Afin d’aider son réseau, Amazone lance le programme SmartService 4.0.

Réalité virtuelle pour la formation

Durant la prochaine campagne de formation de ses mécaniciens, Amazone transmettra les informations au moyen d’un système de réalité virtuelle. Une machine virtuelle est créée en utilisant des données 3D. Le technicien équipé de son casque et de sa poignée est alors en mesure d’apprendre les processus de maintenance ou de réparation. Cette technologie s’avère bien utile pour les zones difficiles d’accès lors des formations, comme l’intérieur d’une cuve de pulvérisateur.

Réalité augmentée pour la réparation

Une fois la formation terminée commence les cas réels en atelier. Là encore, Amazone assiste ses mécanos. Ils seront invités à porter des lunettes connectées. Dans un premier temps, ces lunettes permettront d’afficher la notice et les fiches d’atelier directement sur la machine nécessitant l’intervention. Les notices seront disponibles sur une banque de données.

Si le technicien a besoin de l’appui d’un spécialiste de l’usine, il pourra être mis en contact directement en connectant la caméra de ses lunettes. Ainsi, le spécialiste pourra visualiser la situation directement sur son ordinateur et superviser les opérations.

Certains modules des formations et des notices seront disponibles pour les clients agriculteurs.

Corinne Le Gall