Les moissonneuses-batteuses et les ensileuses ne sont plus les seules à bénéficier de solutions de réglage automatique. Lors du prochain Agritechnica, qui se tiendra à Hanovre (Allemagne) du 12 au 18 novembre, plusieurs constructeurs présenteront des dispositifs d’optimisation des réglages pour les chantiers de semis et travail du sol. Pour certains, l’objectif est d’améliorer l’utilisation des intrants en modulant les doses et les profondeurs de semis en fonction des caractéristiques du sol. Pour d’autres, le but clairement affiché est d’assister un chauffeur pas toujours très qualifié ni au fait des possibilités de sa machine.

Analyse de sol en continu

Le constructeur allemand Köckerling a développé un système de cartographie de sol en continu, le TSM-ISOconnect. Il s’agit d’un capteur placé sur le relevage avant d’un tracteur attelé à un semoir Vitu ou Ultima. Le TSM et le semoir communiquent par Isobus. Les capteurs du TSM scannent le sol en permanence et récoltent des paramètres tels que l’humidité en surface, la densité de résidus et la compacité du sol. Le terminal de contrôle du semoir analyse ces données en temps réel et adapte la densité de semis et la pression des disques. Tout est transparent pour le chauffeur qui se contente d’indiquer des plages de densité et de pression à ne pas dépasser avant le début du chantier.

Le scanner TSM s’installe à l’avant du tracteur. © Köckerling

Le semoir prend le contrôle du tracteur

Chez Pöttinger, l’innovation concerne le combiné de semis et en particulier la herse rotative. L’idée est d’analyser le travail de la herse rotative juste devant les organes de semis et d’adapter les paramètres du tracteur pour réaliser un lit de semences optimal. Afin que le combiné de semis puisse prendre les commandes du tracteur, Pöttinger utilise l’Isobus de classe 3 qui autorise cette opération.

Une caméra montée juste derrière le rouleau de la herse rotative analyse le travail de cette dernière et la finesse du lit de semences. Si le travail n’est pas satisfaisant, le semoir envoie un signal au tracteur pour diminuer ou augmenter le régime de la prise de force et la vitesse d’avancement. Pöttinger espère ainsi créer un lit de semences homogène dans les parcelles hétérogènes.

Principe du contrôle du tracteur par le combiné de semis en fonction de la qualité du lit de semences créé par la herse rotative. © Pöttinger

Corinne Le Gall