Des surprises au palmarès
/
  • La seule médaille d’or est attribuée à John Deere et Joskin. Sur ses nouveaux 8R qui seront lancés prochainement, John Deere va introduire la boîte eAutoPower. La particularité de cette variation continue est que, par rapport à une configuration traditionnelle avec une combinaison d’éléments mécaniques et hydrauliques, la pompe et le moteur hydrauliques ont totalement disparu au profit de deux moteurs électriques. Avec cette solution, non seulement la partie électrique joue le rôle de l’hydraulique pour la transmission de la puissance mais elle est également capable de fournir de l’électricité à un outil externe. John Deere annonce une puissance électrique disponible de 100 kW. Elle pourra être utilisée pour animer l’essieu à assistance électrique d’une remorque. La première application est un épandeur Joskin à trois essieux. Deux des trois essieux du tridem sont entraînés électriquement.

  • La première médaille d’argent est attribuée au groupe Agco pour le poste de pilotage de sa moissonneuse-batteuse Ideal. La colonne de direction et le volant ont disparu au profit d’un joystick.

  • Deuxième médaille pour le groupe Agco et Fendt pour un système d’autoguidage sur le tracteur viticole 200 V. Le dispositif prend en compte l’outil et sa largeur, y compris lorsqu’il est monté sur le côté.

  • Alliance est récompensé pour son pneumatique 398 MPT qui autorise une circulation sur la route à plus de 65 km/h et peut aussi se sortir de situations difficiles dans les champs.

  • Avec AmaSelect Row, Amazone permet de passer de la pulvérisation classique en plein à la pulvérisation en bandes par un simple appui sur un bouton. Cette technologie est utile en combinaison avec un désherbage manuel classique.

  • Toujours chez Amazone, le dispositif Easy Mix est une évolution de l’application d’aide au réglage du distributeur d’engrais. Cette nouvelle version est capable de générer des préconisations de réglage pour des mélanges d’engrais.

  • Hornung est récompensé pour un dispositif de sécurisation du chargement sur les plateaux de paille et de fourrages. Selon le constructeur, 60 secondes suffisent pour mettre les sangles en place.

  • Biso présentera sa coupe 3D Varioflex à tablier variable. Cette coupe s’adresse plus particulièrement à la récolte de cultures très basses.

  • Claas est récompensé pour le nouveau dispositif de battage et séparation Synflow sur ses machines conventionnelles. Tous les réglages sont synchronisés et chaque élément s’ajuste en fonction des autres, sans intervention du chauffeur.

  • Les Jaguar Tier 5 intègrent le dispositif Cemos Auto Performance qui maintient un régime de moteur constant lors des variations de flux. Pour cela, le Cemos modifie automatiquement la vitesse d’avancement et gère la puissance délivrée par le moteur. Le système va d’abord augmenter au maximum la puissance du moteur avant de diminuer la vitesse de la machine, si le flux de matière est toujours plus important.

  • Sur les moissonneuses-batteuses Claas, le dispositif Cemos n’en finit plus de se déployer sur tous les organes de la machine. Cette année, c’est le tour du broyeur avec le Cemos Auto Chopping qui ajuste les contre-couteaux du broyeur et la barre de friction en fonction de l’humidité de la paille.

  • CNH, en collaboration avec Fliegl et le centre de compétence Isobus, a développé le connecteur et boîtier ECU universel Isomax. Ce dispositif open-source peut être utilisé pour transformer n’importe quel vieux matériel en engin Isobus.

  • ESM propose un novueau concept de double couteau, le bidux X. La géométrie des couteaux supérieurs et inférieurs a été revue afin de limiter l’usure. Selon le constructeur, il n’est pas non plus nécessaire de les aiguiser.

  • L’italien Forigo est récompensé pour un nouveau dispositif de placement de la graine pour le semis sous bâche.

  • Schumacher a développé le Smart Cut, une solution qui prend en compte le volume de récolte et la vitesse d’avancement pour l’entraînement des scies sur les barres de coupe. L’information collectée par les capteurs à ce niveau peut aussi être employée en cabine pour modifier les paramètres de la moissonneuse-batteuse.

  • L’Horizon Star III de Gehringhoff est un bec cueilleur conçu pour ne laisser que quelques centimètres de tige après le passage de la moissonneuse-batteuse. L’objectif est notamment de ne laisser aucun terrain propice au développement de la pyrale.

  • Grimme a développé le SmartView, un dispositif qui permet de gérer toutes les caméras sur un seul écran et surtout d’afficher les images sur une tablette connectée par wifi, par exemple pour le chef d’exploitation ou l’entrepreneur de travaux agricoles.

  • Ropa est récompensé pour son R-Connect Monitor qui permet d’accéder au flux des différentes caméras à distance sur le portail internet de l’entreprise.

  • GreenTec est récompensé pour le Scorpion, un bras hybride capable de passer du travail en mode parallèle au mode manuel en appuyant simplement sur un bouton.

  • L’italien Hortech s’attaque au problème du manque de main d’œuvre pour le maraîchage en Italie avec cette machine qui récolte, conditionne et emballe les pousses de salades. Une salade entre à l’avant, un sachet sort à l’arrière, sans aucune intervention humaine.

  • Médaille d’argent cette fois-ci pour John Deere sur sa nouvelle moissonneuse-batteuse à deux rotors qui réalisent l’ensemble des opérations de battage et séparation.

  • John Deere est aussi récompensé pour une innovation sur sa presse à haute densité. L’objectif du système est de limiter les vibrations en cabine à chaque coup de piston de la presse. Ce dispositif fonctionne avec un tracteur 7 R John Deere. En fonction des signaux reçus par les accéléromètres et des signaux GPS, la boîte à variation continue est ajustée pour supprimer le coup de rein.

  • John Deere propose un dispositif d’adaptation automatique de la vitesse de la moissonneuse-batteuse en fonction de l’état de la culture. L’évaluation est effectuée par des caméras 3D.

  • Lemken propose le iQblue connect, une solution universelle pour faire bénéficier les anciens matériels du standard Isobus Tim, qui permet à l’outil de prendre la main sur le tracteur.

  • Krone est récompensé pour un système de retrait automatique des ficelles sur l’adaptation pour travail à poste fixe de sa presse à pellets Premos.

  • Krone est également primé pour un dispositif de repliage hydraulique sur une faucheuse frontale. Ce dispositif conçu pour le travail avec un combiné arrière permet de faucher 4 mètres à l’avant, ce qui est mieux adapté que 3,20 m, tout en restant dans le gabarit routier.

  • Cocorico ! Naïo Technologies est récompensé pour son robot Dino.

  • New Holland est récompensé pour un dispositif qui facilite le démarrage des presses à haute densité équipée d’un grand volant d’inertie.

  • Autre récompense chez New Holland pour un dispositif de synchronisation de la suspension de l’essieu avant du tracteur avec le piston de la presse. L’objectif est de limiter les effets du coup de piston en cabine pour le chauffeur.

  • New Holland toujours avec un batteur en deux parties et des battes disposées en quinconce. L’objectif est de réduire les bourrages et améliorer le rendement du batteur.

  • Pfanzelt propose un dispositif de protection pour les bûcherons lors des interventions en forêt.

  • Precision Planting est récompensé pour le Smart Depth, un dispositif qui adapte la profondeur de semis de chaque élément en fonction de l’humidité du sol.

  • Le dispositif MutiRate Dosing est un dispositif de coupure de section par GPS pour les distributeurs d’engrais pneumatiques Rauch (Kuhn).

  • Toujours chez Rauch (Kuhn), le système HillControl corrige l’effet de la pente sur les épandeurs à disques. Le système fonctionne aussi bien dans le sens de la pente qu‘en travers. Les informations collectées par les capteurs sont envoyées à un serveur externe qui répercute l’information en temps réel au terminal de bord. La puissance de calcul nécessaire est telle qu’il n’est pas possible de faire tourner les algorithmes sur l’ordinateur de bord.

  • Nevonex est une plateforme ouverte développée par Robert Bosch. Elle permet de gérer une flotte de matériels de constructeurs différents.

  • Le russe Rostselmash est distingué pour un dispositif de vision de nuit. En plus des projecteurs de travail, le système emploie des caméras proches de l’infrarouge qui viennent en soutien du système de guidage.

  • Ropa va équiper ses arracheuses du dispositif Potato Squeezer. L’objectif de ce système est de détruire les tubercules écartés ainsi d’éviter les repousses. Le système est basé sur deux roues entraînées hydrauliquement avec un couteau qui coupe le tubercule. Les roues se chargent ensuite de l’écraser.

  • Le Vario Chop de Samo est une unité de binage dont la largeur peut s’ajuster depuis la cabine.

  • Samson reçoit une médaille d’argent pour un capteur de N, P, K sur une tonne à lisier. L’analyse est basée sur la résonance magnétique, ce qui évite de récalibrer régulièrement le système.

  • Le WideLining de Väderstad est un système de jalonnage qui permet d’épandre du lisier ou pulvériser une culture de maïs sans réduire le potentiel de rendement de la parcelle. Lors de la création des passages de roues pour l’épandeur ou pulvérisateur, le système WideLining demande automatiquement au semoir Tempo de régler l’espacement des rangs pour créer deux passages de 1 050 mm. Les jalons sont créés en réglant hydrauliquement l’emplacement des éléments à quatre rangées sur le châssis du semoir. Ainsi, l’espacement des rangs entre les éléments semeurs à côté des passages de roues passera de 750 mm à 600 mm. Espacement acceptable pour maintenir un haut potentiel de rendement pour le maïs.

La France Agricole offre une entrée gratuite à Agritechnica à ses abonnés. Pour recevoir votre billet, inscrivez-vous sur Messe-ticket.de : entrée gratuite à Agritechnica 2019 offerte aux abonnés de La France Agricole.