« Il ne semble pas acquis que le rapport de l’USDA de ce soir puisse inverser la tendance », estime pourtant le cabinet Agritel. Il appuie et parle de « contexte de déprime des marchés des matières premières agricoles, avec une concurrence exacerbée par les récoltes records en Russie mais aussi une hausse de l’euro qui contribue à la faiblesse des cours. »
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
51%

Vous avez parcouru 51% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !