Ce dernier était en baisse face à un dollar revigoré par la perspective d’un nouveau resserrement monétaire le mois prochain, tandis que la monnaie unique souffrait d’un indicateur allemand décevant. « Le retour d’une parité euro/dollar vers les 1,16 apporte du soutien aux grains européens et permet au blé de ne pas sombrer malgré de piètres performances export ces dernières semaines »...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

Pour y accéder : 3 possibilités !

25%

Vous avez parcouru 25% de l'article

Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris
Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

Je m'abonne
Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

Je decouvre