Ce dernier était en baisse face à un dollar revigoré par la perspective d’un nouveau resserrement monétaire le mois prochain, tandis que la monnaie unique souffrait d’un indicateur allemand décevant. « Le retour d’une parité euro/dollar vers les 1,16 apporte du soutien aux grains européens et permet au blé de ne pas sombrer malgré de piètres performances à l’exportation ces derniè...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
25%

Vous avez parcouru 25% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !