Cette évolution de la parité pèse sur les céréales européennes, dont la compétitivité est mise à mal ces dernières semaines par les prix très bas pratiqués par les voisins de la région de la mer Noire (Russie et Ukraine, notamment). Vers 16 h 45 sur Euronext la tonne de blé était inchangé à 163 € pour l’échéance de décembre ...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
Si vous êtes abonné, cliquez ici pour vous connecter et poursuivre la lecture
36%

Vous avez parcouru 36% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !