Le marché algérien reste un partenaire important à une période où les engraisseurs italiens sont plus en retrait afin de limiter les frais sanitaires. Les tarifs pratiqués se maintiennent sans encombre pour les animaux convenablement vaccinés 4/8 à 60 jours pour l’exportation (Algérie, Tunisie, Espagne, Allemagne, Maroc et quelques expéditions sur le Moyen-Orient).
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
45%

Vous avez parcouru 45% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !