En 2018, le secteur bio a enregistré des performances aussi bien dans l’élevage que dans les cultures. Avec 3,9 millions d’animaux élevés, le cheptel a progressé de 10 % par rapport à 2017 (+ 25 % pour les chèvres, + 11 % pour les volailles, + 6 % pour les porcs). Quant aux cultures, les surfaces consacréesau bio ont augmenté de 3 %, à 58 000 hectares...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !