ÀBruxelles, tout le monde a encore en tête la demande émise l’an dernier par le Parlement et le Conseil de geler, puis de réduire l’incorporation d’huile de palme dans les biocarburants européens. La Commission vient d’y répondre, en rendant public un projet de réglementation censé fixer le détail des critères destinés à sa mise en musique. Celle-ci devait couper le lien entre déforestation...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
18%

Vous avez parcouru 18% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !