En 2017 et 2018, le prix du lait a retrouvé des couleurs après la crise de 2016. Pourtant, les exploitants ne couvrent toujours pas leurs coûts de production, déplore le groupement européen EMB qui fédère 20 syndicats d’éleveurs. Le fossé va de 5 % au Danemark à 24 % pour la France sur 2017, selon les chiffres de l’organisation. Pour éviter de nouvelles crises et garantir un revenu dé...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
23%

Vous avez parcouru 23% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !