Un jury américain a infligé, le 13 mai 2019, un troisième camouflet à Monsanto –  détenu aujourd’hui par Bayer – en le condamnant, pour dommages « punitifs », à verser deux milliards de dollars à un couple d’Américains atteints d’un cancer qu’ils attribuent au Roundup, selon les avocats des plaignants.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !