Pour calmer la colère des agriculteurs, mobilisés depuis plusieurs mois, le gouvernement a débloqué un milliard d’euros sur quatre ans. Cette somme est destinée à accompagner la transition induite par les règles européennes sur les nitrates et la protection des insectes. L’importance de l’enveloppe fait dire à certains agriculteurs que le gouvernement « veut acheter leur silence ». Le DBV, syndicat...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !