L’année 2019 ressemble aux deux précédentes avec la sécheresse qui sévit au sud du continent africain. Le Zimbabwe est particulièrement touché avec la mort de 11 000 têtes de bétail, faute de pâturages et d’eau. Le bétail survivant, affaibli, est incapable de tirer les charrues pour labourer les terres. Un manque de force motrice qui menace gravement les semis.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !