Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous

Zone A : le hangar n'est pas transformable en maison

  • Zone A : le hangar n'est pas transformable en maison

    Questions

    Je suis exploitant agricole. J'ai acheté un lot de terres, notamment 24 ares isolés en bordure de la propriété, sur lesquels il y avait une maison. Le terrain n'ayant aucun intérêt agricole, j'ai tenté de le vendre en terrain à bâtir, mais sans succès. D'une part, parce qu'il n'est pas dans une zone constructible et d'autre part, parce qu'il n'y a plus de mur debout. Il est toutefois entouré de deux maisons et desservi par le courant et l'eau. Est-il possible de construire un hangar et, par la suite, d'aménager une maison à l'intérieur ?

    Réponse

    Le droit interdit cette pratique. Si le terrain se situe en zone agricole, vous pouvez a priori obtenir un permis de construire un hangar, car ce type de bâtiment est admis dans la zone agricole.

    En revanche, transformer le hangar en maison d'habitation nécessite un permis de construire qui risque de ne pas aboutir.

    La loi « urbanisme et habitat » de juillet 2003 a posé un cadre strict à la possibilité de changer la destination agricole d'un bâtiment. Elle prévoit que le règlement du plan local d'urbanisme (PLU) peut identifier les bâtiments agricoles qui, en raison de leur intérêt architectural ou patrimonial, sont susceptibles d'un changement de destination dès lors que l'opération ne compromet pas l'exploitation. Les bâtiments doivent être identifiés dans les documents graphiques.

    Cela implique que la commune dispose d'un PLU et, par ailleurs, qu'elle ait répertorié les bâtiments et précisé des critères pour chacun d'eux.

    Quoi qu'il en soit, un hangar de construction récente ne rentrera pas dans ces critères.

    Si le terrain n'est pas dans la zone constructible, il n'est pas envisageable d'y implanter une maison.

Vous n'avez pas trouvé de réponse à votre question ?
Envoyez votre demande à notre équipe juridique

Ce service, réservé aux abonnés, offre des informations juridiques ne pouvant en aucun cas être assimilées à des consultations juridiques délivrées par des avocats.

Partenariat