Lorsqu’un fonds rural est mis en vente, le notaire chargé de cette vente a l’obligation de purger les droits de préférence : celui de l’État, du fermier et de la Safer. En tant que voisin, vous n’avez pas de droit de priorité particulier. En revanche, vous pouvez contacter la Safer pour lui indiquer vos intentions d’achat afin qu’elle puisse éventuellement exercer son droit de préemption.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
53%

Vous avez parcouru 53% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !