Les chemins de remembrement sont la propriété privée de l’association foncière. Ils ne sont pas ouverts au public, sauf s’ils ont été incorporés à la voirie communale, domaine privé de la commune, par délibération du conseil municipal. Si l’association foncière a été dissoute, ils peuvent avoir été vendus aux propriétaires comme chemins d’exploitation...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
81%

Vous avez parcouru 81% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !