Comme l’Union européenne le lui permettait, la France a retiré le critère d’« agriculteur actif » pour que les centres équestres bénéficient des aides Pac. Ils pourront, à partir de 2018, toucher des aides du second pilier et acquérir des droits à paiement de base, par transfert ou dotation, s’ils répondent aux critères d’éligibilité spécifiques à...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
83%

Vous avez parcouru 83% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !