Jusqu'à présent, la jurisprudence refusait la cession du bail rural à un descendant en cas de départ en cours de bail d'un copreneur. Les choses devraient changer avec la loi d'avenir agricole, qui vient d'être adoptée début septembre.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
29%

Vous avez parcouru 29% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !