En cas de cumul d’une activité salariée relevant du régime général et d’une autre non salariée agricole dépendant de la MSA, le pluriactif est tenu de cotiser à deux régimes de protection sociale : la mutualité sociale agricole (MSA), dans le cadre de son activité indépendante agricole, et le régime général de la Sécurité sociale, dans celui de son activité...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
30%

Vous avez parcouru 30% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !