L’usage normal d’un chemin rural est son affectation à la libre circulation du public. Par définition, son accès doit rester libre. Ce droit se base sur la liberté fondamentale d’aller et venir qui implique la liberté de circuler sur la voie publique. Elle doit cependant être conciliée avec l’existence de différents types d’usagers de cette voie.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
31%

Vous avez parcouru 31% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !