À la suite de son retrait par voie judiciaire d’un Gaec, un associé avait demandé le remboursement de son compte courant d’associé bénéficiaire. Sa demande a été jugée irrecevable. Les juges ont estimé qu’il ne pouvait pas agir pour demander le remboursement de son compte d’associé, dans la mesure où il avait préalablement renoncé à toute action...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !