Vous pouvez porter plainte à la gendarmerie pour envahissement de terrain agricole. La plainte sera transmise au procureur de la République qui peut décider de poursuivre ou pas.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
55%

Vous avez parcouru 55% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !

Vous pouvez porter plainte à la gendarmerie pour envahissement de terrain agricole. La plainte sera transmise au procureur de la République qui peut décider de poursuivre ou pas.

Si vous disposez véritablement d'un bail de neuf ans sur la parcelle, en tant que fermier vous avez un droit à jouir paisiblement de la chose louée. Selon l'article 1719 alinéa 3 du code civil, le propriétaire ne doit pas troubler la jouissance du preneur pendant la durée du bail en modifiant unilatéralement les conditions matérielles de celui-ci.

Dans un premier temps, il est préférable d'évoquer le sujet directement avec le maire.

Ensuite, à défaut d'entente, votre dernière solution sera le tribunal paritaire des baux ruraux pour demander une indemnisation pour le préjudice subi. Les dommages et intérêts éventuellement obtenus sont payés par le bailleur, s'il est démontré qu'il a organisé le trouble de jouissance.