Selon l’étude de l’ADEME Agriculture et énergie renouvelable : contribution et opportunités pour les exploitants agricoles publiée en février 2018, l’agriculture comme de nombreux secteurs économiques a besoin d’énergie pour développer la production de biomasse et améliorer sa productivité. Le contexte actuel pousse les exploitations à optimiser leur consommation d’énergie, celle-ci peut varier de « 1 à 3 entre les exploitations agricoles les plus économes et les plus gourmandes ». Il existe donc de réelles potentialités en termes d’économie d’énergie.

À titre d’exemple pour un élevage porcin le chauffage représente 46 % et la ventilation 39 % des dépenses en énergie contre 29 % d’électricité pour la ventilation d’un bâtiment d’élevage de veau de boucherie. Le type d’élevage a donc un impact sur les dépenses en énergie nécessaires pour assurer le confort des animaux. La maîtrise de l’ambiance agressive des bâtiments d’élevage due aux gaz rejetés par les bêtes doit répondre à différents enjeux :

  • Garantir le bien-être animal
  • Répondre aux enjeux environnementaux > réduction gaz à effet de serre et réduction de la consommation d’énergie
  • Economique

« L’agriculture produit aujourd’hui autant d’énergies renouvelables qu’elle consomme d’énergies conventionnelles. » Les énergies renouvelables constituent une source de revenus complémentaires pour les agriculteurs : jusqu’à 15 000 euros annuels d’après l’étude de l’ADEME. « Malgré des investissements parfois conséquents, les techniques d’optimisation de la performance énergétiques des exploitations agricoles permettent une réduction de charges importantes. »

Si l’on reprend l’exemple de l’élevage porcin, des études récentes indiquent « que pour un surcoût du bâtiment compris entre 4 et 5,5 % les économies d’énergie peuvent atteindre 70 %. » Parce qu’il n’a pas de pelage et ne transpire pas, le porc est très sensible aux températures et aux intempéries. Les porcheries sont généralement des environnements très corrosifs, nocifs pour l’Homme et l’animal mais ces gaz toxiques sont également irritants et corrosifs pour les équipements de la porcherie. Investir dans un bâtiment qui répond à toutes ces spécificités est essentiel pour garantir le bien-être de vos bêtes et la pérennité de votre structure.

Dès lors, pour assurer en permanence le confort des animaux, la température doit être régulée par une bonne isolation et une bonne ventilation afin de limiter les déperditions thermiques.

L’élément central de votre exploitation est sa couverture, elle doit assurer l’isolation, l’étanchéité et la bonne ventilation de votre bâtiment tout en apportant la luminosité nécessaire aux animaux et aux intervenants.

Un projet de construction ou de rénovation ? Nos experts vous renseignent !

Eternit

 

Plus dans le dossier « Bien-être animal »