Culture du maïs OGM en Afrique du Sud
/
  • . La culture du maïs est concentrée dans un croissant au sud de la capitale (Pretoria).

  • . la surface compte 2,8 millions d'hectares. La majorité est du maïs blanc pour la nourriture des Sud-Africains.

  • . Le maïs est semé en interrangs de 96 cm.

  • . Le maïs atteint une belle hauteur de plus de 3 m à maturité.

  • . L'interrang important permet au pied de maïs de produire, avec un seul grain, trois pieds, et jusqu'à 6 épis.

  • . Les pieds de maïs se développent bien malgré une texture très sableuse.

  • . Du fait des contraintes climatiques, peuplement et interrangs s'adaptent à la pluviométrie et au type de sol.

  • . Le maïs semé en interrangs de 50 cm se développe moins en largeur. Les pieds sont donc plus fins.

  • . En 50 cm, les pieds sont de type européen, 1 pied pour un épis.

  • . Les agriculteurs rencontrés sèment le maïs en espacements de 50 cm avec des semoirs argentins en direct de 18 rangs.

  • . Pour les espacements en 75 cm, Horsch commercialise des semoirs Maestro semi-portés de 24 rangs.

  • . Nombreux agriculteurs ont recours aux jumelages pour limiter le tassement des sols sableux.

  • . Les rendements moyens sont au-delà de 6 à 8 tonnes contre plus de 11 t/ha sous pivots.

Les agriculteurs sud-africains ont recours aux maïs OGM afin de pallier les contraintes climatiques. 

Le peuplement des maïs est de 15.000 à 30.000 pieds/ha. Les interrangs sont importants, avec une moyenne à 96 cm. Certains agriculteurs sèment en interrang de 75 cm, voire 50 cm à l'est du pays. Plus on se déplace à l'ouest du pays et plus les interrangs sont importants pouvant atteindre 2 m. 

Ce voyage d'étude était organisé par le constructeur allemand Horsch, avec une dizaine d'agrimanagers français et allemands.

Henri Etignard

Lire également l'article paru dans La France Agricole n° 3575, du 30 janvier 2015, en page 23.