Le salon VivaTech invente l’agriculture du futur
/
  • Airbus dévoile son drone quadricoptère capable de réaliser plusieurs heures de vol en totale autonomie.

  • Ce droïd autonome TwinswHeel se guide avec un GPS et un Lidar. Il est capable d’embarquer jusqu’à 40 kg et de se déplacer à 7 km/h sur l’exploitation et 25 km/h sur route bitumée. Son autonomie est de 30 km.

  • Arrivée d’un poids lourd de l’informatique dans le secteur agricole avec IBM qui développe une blockchain spécifique pour la traçabilité de la récolte et de sa commercialisation.

  • Cette main robotisée est capable de reproduire fidèlement les mouvements réalisés par une main humaine équipée d’un gant garni de capteurs. Pour l’agricole, l’inventeur vise la manipulation des produits sensibles comme les bouillies phytosanitaires.

  • Moment d’émotion pour tous les geeks présents sur le salon avec la présentation de Q, le premier ordinateur quantique. Il est signé IBM.

  • Preuve que l’agriculture est à l’honneur, le robot VitiRover, porteur autonome destiné à la viticulture et au maraîchage, accueille les visiteurs à l’entrée du salon.

  • Ce panneau photovoltaïque ultra-léger peut être déplacé facilement. Il peut servir à alimenter des installations provisoires comme des rampes d’irrigation.

  • Bouygues accueille sur son stand plusieurs start-ups spécialisées dans les exosquelettes, qui allègent les tâches physiques. Ici, cette solution pour faciliter l’étalage de l’enrobé peut être employée pour repousser l’ensilage dans les élevages.

  • Airbus présente une maquette de son taxi du futur.

  • Elios, le drone de la start-up FlyAbility, est conçu pour évoluer dans les environnements confinés avec risque de collision, comme les stabulations des élevages de plus de 400 bovins.

  • Du coté des constructeurs automobiles, l’avenir est à l’électrique. Même les voitures de luxe s’y mettent avec ici la Jaguar i-Pace.

  • Chez Hewlett-Packard, la préoccupation est plutôt de faire fonctionner des ordinateurs dans des capsules spatiales.

  • La toute jeune start-up HD-Rain propose de réaliser des cartes radar de pluie et bientôt de grêle en équipant les antennes satellites télé de petits boîtiers qui détectent les variations de champ magnétique. L’entreprise annonce une précision à 100 mètres et une minute. Elle recherche actuellement des agriculteurs du côté de Toulouse pour tester sa solution.

  • Le pavillon suisse est en fait une « volière » dans laquelle sont enfermés tous les drones légers disponibles sur le marché.

  • Du côté du BTP, Bouygues présente ce porteur-suiveur conçu pour transporter des charges de plus de 100 kg en suivant l’opérateur.

  • Facebook se diversifie dans l’intelligence artificielle et le prouve avec ce jeu vidéo qui apprend de ses erreurs.

  • Toujours dans le domaine du jeu vidéo, le stand Ubisoft rappelle que cet éditeur français est l’un des poids lourds mondiaux dans ce domaine.

Pendant trois jours, Paris est devenue la capitale mondiale du high-tech. Les dirigeants de Facebook, Microsoft et IBM sont venus y croiser les jeunes pousses à la recherche d’investisseurs. L’occasion de découvrir les innovations de demain dans les domaines de l’informatique, des transports, du médical, de l’énergie mais aussi de l’agriculture et de l’alimentation. Plus de 100 start-ups proposaient des solutions pour l’Ag-Tech. La prochaine édition aura lieu du 16 au 18 mai 2019. Voici un florilège des innovations les plus marquantes.

Corinne Le Gall