Salon européen de la miniature de Chartres, 24e du nom
/
  • Tous les ans, un modèle est édité en série limitée pour le salon. Cette année, c’est un Renault 145-14 TX-16 avec ses roues arrière jumelées, et petite subtilité, UNE conductrice.

  • Comme chaque année, le salon de la miniature est le rendez-vous des passionnés, avec des dioramas. On retrouve également une partie réservée à la bourse d’échange, où tout ce qui se rapporte à l’agricole à une valeur, les miniatures en tête, bien sûr !

  • Échelles, constructeurs, jouets ou plutôt collections, le choix de modèles réduit proposé à la vente est très divers. Il y a de quoi ravir un grand nombre de collectionneurs possédant un porte-monnaie bien fourni. Car comme le reste, les prix sont très variés.

  • En plus des miniatures, les documentations techniques et publicitaires suscitent de l’intérêt. Certaines documentations étrangères ou anciennes peuvent valoir plusieurs dizaines d’euros.

  • Pour autant, Chartres reste un salon dédié avant tout au monde de la miniature, où l’on trouve (presque) tout ce que l’on veut. Les vendeurs de pièces détachées ne cessent d’étoffer leurs catalogues pour le plaisir de ceux qui modifient leurs miniatures.

  • Du côté des expositions, on retrouvait des dioramas toujours plus impressionnants, comme ce corps de ferme de plusieurs mètres carrés.

  • Il reprend l’idée des grands corps de ferme comme ceux que l’on peut trouver dans certaines exploitations céréalières, en Picardie par exemple.

  • Les exploitations d’élevage n’étaient pas en reste. Pour exemple, ce superbe bâtiment comprenant les logettes ainsi que le roto de traite.

  • Juste à côté, on retrouve le bâtiment de stockage pour le foin en vrac. Une griffe à foin pouvant passer dans le second bâtiment a également été reproduite.

  • Continuons dans l’élevage, avec la réalisation de ce bol mélangeur, pailleur de la marque Jeulin.

  • Les vignes aussi ont le droit à leurs miniatures, comme ici ce Fendt étroit tractant un distributeur Rock.

  • De nombreux exposants se tournent vers des dioramas plus petits, mais plus riches en détails.

  • Pratiquement finie, cette New Holland TX 66 a été réalisée à partir du modèle de chez Ros. Il a fallu beaucoup de travail pour arriver au résultat actuel. Une seconde machine est en cours de réalisation.

  • Nouvelle ou ancienne générations ? À vous de choisir entre ces deux Hydrotrike Vervaet.

  • Cette GB 430 a été entièrement réalisée en Ever Green (plastique à maquette).

  • Pour ce déterreur, seul l’avant change du modèle du commerce. La table à rouleaux a été remplacée par une trémie.

  • Cette Matrot M31 (ancêtre de la M41) est également une réalisation entièrement artisanale.