C’est la progression des importations chinoises de viande porcine de janvier à juillet 2019, par rapport à la même période en 2018. « Cette quantité reste inférieure de 6 % aux mêmes mois de 2016 », précise Jan-Peter van Ferneij, économiste à l’Institut du porc (Ifip). Les pays de l’Union européenne ont assuré 64 % des livraisons à la Chine. « ...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
61%

Vous avez parcouru 61% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !