C’est le nombre de canards gras « perdus » pour la production française en 2017 en raison de l’épizootie d’influenza aviaire, selon l’interprofession du foie gras (Cifog). Il comprend les 1,9 million d’animaux décimés par le virus, les 4,5 millions abattus préventivement, ainsi que les 7,5 millions qui n’ont pu être mis en production du fait du vide sanitaire. La production de foie gras...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !