La moitié de la production de filet de canard, issue des animaux maigres, est exportée vers trois principaux marchés que sont l’Allemagne, l’Europe du Nord et le Japon. Mais l’apparition de l’influenza aviaire a brutalement fermé les portes du marché nippon. Ce sont quelque 600 tonnes qui ont perdu leur débouché. Tous canards confondus, en comptant les canards gras, les exportations du premier semestre se sont repliées...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

Pour y accéder : 3 possibilités !

38%

Vous avez parcouru 38% de l'article

Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris
Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

Je m'abonne
Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

Je decouvre