Le marché du lapin n’a pas connu d’embellie l’an passé. Sur les 45 premières semaines de 2018, « les inséminations artificielles s’établissent à 3,3 M de femelles, contre 3,6 en 2017, soit une baisse de 9 % », rapporte l’Itavi (1). Les abattages contrôlés suivent la même tendance. De janvier à septembre 2018, ils accusent un repli annuel de 6,7 % poids et...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
24%

Vous avez parcouru 24% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !