En Bulgarie, la génétique française a le vent en poupe. Zdravko Ivanov, directeur de la coopérative de sélection Cri Bulgaria, l’assure. Face à douze concurrents, Cri Bulgaria détient 25 % de parts de marché de la génétique animale. Depuis trois ans, elle commercialise et met en place des semences bovines et caprines. « Nous disposons du catalogue Evolution et utilisons toute sa gamme de bovins allaitants...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
Si vous êtes abonné, cliquez ici pour vous connecter et poursuivre la lecture
29%

Vous avez parcouru 29% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !